Le mur, mémoire d’un instant architectural voué à disparaître au profit du renouveau, du neuf, inscrit sa couleur et sa forme dans un paysage graphique, géométrique où la matière «vibre». Le simple mur s’efface et laisse apparaître une nouvelle identité esthétique et émotionnelle. Il n’est plus le symbole d’une barrière, d’une frontière séparant les mondes, excluant l’autre, mais un objet de souvenirs et de contemplation. Figure du temps qui passe, il porte en lui les marques, les fissures, les rides de notre époque qui avance sans lui. Il devient donc une identité indépendamment de l’Homme, son créateur.

théophile

tel : +33 6 79 77 00 79
contact@theophile-art.com